Monthly Archives: novembre 2013

Qu’est ce que le Feng Shui

Histoire et Essence du FENG SHUI cette science de l’espace…

Certains croient que c’est de la décoration!
D’autres y voient de la superstition!

Il n’en est rien.

Cet Art, cinq fois millénaire, nous vient de la Chine. Son origine puise sa connaissance dans l’observation de la Nature. Les « Fang shi » étaient des maîtres tour à tour prêtres, médecins, astrologues et architectes. Ils devaient, de par leur savoir et leur pratique assurer la santé, la fortune et la longévité à celui qui faisait appel à eux, ainsi qu’à ses descendants.
En Chine, contrairement à l’Occident, les sciences ne sont pas séparées des mancies et de l’ésotérisme mais bien complémentaires.
Ainsi, le Taoïsme enseignait différentes disciplines comme la médecine (traditionnelle chinoise), l’astrologie (les Ba Zi), l’acupuncture, le Feng Shui (science de l’espace), Qi Gong ( maîtrise de la respiration), le Yi Jing ( Art divinatoire).
Autant d’univers que de moyens d’actions, en considérant que tout se rejoint et s’imbrique au final…

Le Feng Shui pose, donc, la question essentielle de savoir si nos conditions de vie avaient oui ou non un rapport avec notre environnement?

Cela demande une OBSERVATION, une LECTURE « pénétrante » des énergies et configurations de l’espace concerné; l’observation de ce qui se voit « objectivement », c’est l’espace dit « yang », les montagnes, les rivières, les vallées, les immeubles et les routes (pour les villes) et ce qui ne se voit pas, mais se devine, se sent, se sait, c’est l’espace dit » yin » (l’émanation de telles configurations et leurs incidences connues qu’elles soient bonnes ou mauvaises).

Une fois l’espace détaillé, dans ses différentes dimensions, le praticien passe à L’ANALYSE, et cherche des solutions pour répondre aux problèmes rencontrés sur le lieu (Sha Qi et autres) ou des ingéniosités pour magnifier et canaliser les bonnes énergies présentes (Sheng Qi).

Il y a, donc, une interaction constatable de l’environnement sur l’humain mais, au fil du temps, les maîtres se sont aperçus qu’il existe, également, une interaction de l’humain sur l’endroit. Cela se « calcule » avec le ming gua (ou chiffre gua) des personnes. En fonction de cette connaissance, le praticien pouvoir établir une carte de l’habitat avec les zones et orientations bénéfiques à la personne.
Et enfin, pour finir, le praticien va établir « un thème astral du lieu », fonction de sa date de création et de son orientation de porte d’entrée avec dedans, son passé, son présent et son avenir de potentiel à vivre…photo copie 9

Capture d’écran 2013-11-07 à 18.12.45

L’Art…

 » Lorsque l’art entre dans une maison, la violence en sort. « 
Fernando Bottero
Qu’il soit musique, peinture ou sculpture, son message et son émanation inspirent, questionnent, apaisent, stimulent. Une oeuvre d’Art impose le silence ou « l’ Art mot nie  » règne en maître…

Capture d’écran 2013-11-07 à 18.12.45

Notre besoin de silence…

Très beau… A méditer ♥
« Il est bon d’être seul. Etre loin du monde tout en parcourant ses chemins, c’est être seul. Etre seul en remontant le sentier qui longe le torrent de montagne tumultueux, grossi par les crues et la fonte des neiges, c’est avoir conscience de cet arbre isolé, solitaire dans sa beauté. »
Jiddu Krishnamurti
Photo : «  Il est bon d'être seul. Etre loin du monde tout en parcourant ses chemins, c'est être seul. Etre seul en remontant le sentier qui longe le torrent de montagne tumultueux, grossi par les crues et la fonte des neiges, c'est avoir conscience de cet arbre isolé, solitaire dans sa beauté. » Jiddu Krishnamurti

 

Calculer son « chiffre » Gua

Selon le Feng Shui Traditionnel Chinois, chaque personne appartient à un groupe ou « MING GUA » (Trigramme de vie) présentant un aspect majeur de sa destinée, de sa relation avec les forces de la nature c’est à dire des accointances particulières avec tel ou tel élément (feu, terre, métal, eau, bois). Ce « trigramme identitaire » définira également, notre relation à la terre et à son influence magnétique sur nous ainsi que nos « bonnes positions » ou bonnes « directions ».

Cela se connait selon un calcul à partir de la date de naissance.

Exemple: Madame Charlotte T née le 30 novembre 1973photo copie 3
En considérant que l’année chinoise solaire démarre autour du 4 février de chaque année ;) (explications en mp pour les personnes nées du 1er janvier au 4 fevrier)

Charlotte appartient bien à l’année 1973.

on additionne alors 7+3=10
si le résultat dépasse 9 il faut encore le réduire à 1 chiffre.
10=1+0=1

Charlotte est une femme donc:

on ajoute, pour les femmes, la constante 5 (pour les femmes nées jusqu’en 1999 et pour les filles nées à partir de 2000 on ajoute 6) au chiffre obtenu donc là:

5+1=6 son ming gua est 6 (grand métal/ blanc, gris, or)

*pour les hommes on retranche 10 à ce chiffre (pour les hommes nés jusqu’en 1999 et pour les garçons nés à partir de 2000 on retranche 9)

si on parle de Phil né un 9 octobre 1973

7+3=10=1

10-1=9 son ming gua est 9 (feu/rouge/jaune pétard)

Le » MING GUA »  est un paramètre primordial (de même que le signe astrologique ou les BA ZI) capable d’expliquer l’interaction entre l’individu et entre son environnement. Selon, le yi Jing, tout ce qui « est » peut être symbolisé par un des 8 trigrammes du Ba Gua. Le Ming Gua (ou chiffre Gua) renseigne sur la personnalité de l’individu, sur sa relation à l’autre, les domaines d’activités vers lesquels il peut tendre et même les parties du corps sensibles en cas de perte d’énergie vitale. Il est intéressant de retrouver des points communs chez les personnes de mêmes guas.

Le Consultant en Feng Shui doit prendre ces données en considération, lors d’une expertise chez un client, ou lors d’une création de plans (future maison).